Foire aux questions

Vous avez des questions concernant nos prestations pour le secteur aéronautique ? Parcourez notre FàQ pour en savoir plus.

 

Je souhaiterais intégrer un cobot, sur quels types de procédés est-ce recommandé ?
 

Un cobot (contraction de collaboratif et robot) travaille au plus proche de l’homme, en interaction avec lui. Il assiste l’humain, soulevant les charges lourdes, jouant le rôle d’assistant en lui donnant des pièces à assembler, etc. Il diminue en cela les risques de TMS. 

 
Je voudrais robotiser mais je ne fais que de petites séries/j’ai une forte diversité de pièces, est-ce faisable ?
 

Un robot est facilement paramétrable et donc flexible. Il suffit de le reconfigurer et éventuellement de changer ses équipements périphériques pour l’assigner à d’autres tâches. Il est donc parfaitement adapté à la production de petite série ou de différentes pièces. 

 
En quoi un robot sera-t-il plus performant qu’une machine spéciale ?
 

La machine spéciale répond à une situation ou à un besoin précis, à un instant donné. Si ces derniers évoluent, il sera difficile de la faire suivre au vu de sa spécialisation poussée et spécifique à une application. En cas de changement, elle devient donc obsolète. À l’inverse, le robot est flexible : il suffit de le reconfigurer pour s’adapter aux nouveaux besoins.

De plus, un robot est un produit standard fabriqué à grande échelle. Ses caractéristiques en termes de fatigue, d’usure, de fiabilité sont parfaitement connues, au contraire d’une machine spéciale, par définition unique, conçue pour un besoin précis et dont les caractéristiques sont spécifiques et seront découvertes au fil de son utilisation. 

 
Je ne sais pas par où commencer…
 

Nous vous proposons de l’ingénierie simultanée, une offre spécifique qui nous permet d’accompagner un client souhaitant mécaniser ou robotiser, dès la phase d’étude. L’objectif est de trouver des solutions techniques en adéquation avec vos besoins, aussi bien d’un point de vue technique qu’économique. Vous êtes accompagné dès le début de votre projet, en étant certains que tous ses aspects seront pris en compte. 

 
Pourquoi la maintenance ne se résume pas à la remise en état des installations ?
 

Les équipes de maintenance disposent généralement d’un bon aperçu des difficultés quotidiennes de l’usine. Les divers problèmes et pannes sont habituellement résolus par des pratiques de maintenance traditionnelles consistant à ramener la machine à son état ou à sa condition d’origine. L’équipe peut également être amenée à analyser les causes des pannes afin d’adapter le plan de maintenance et éviter la répétition de problèmes.

Actemium propose d’aller plus loin et de concentrer ses efforts sur des stratégies d’amélioration et d’innovation. Nous identifions les problèmes réels, les catégorisons et les évaluons, analysons les applications proposées pour les nouvelles technologies (IIoT, contrôle de la robotique/automatisation et mises à jour de HMI, surveillance continue en ligne, réalité augmentée, etc.). Enfin, nous travaillons avec le client pour moderniser les équipements et les systèmes.

 
Quel peut-être l’impact de la maintenance sur les résultats commerciaux ?
 

Disposer d’équipements et d’installations fiables et efficaces contribue à atteindre les objectifs que l’entreprise s’est fixés. Intégrer de l’ingénierie aux contrats de maintenance et donc faire travailler en collaboration des équipes d’ingénieurs méthodes et maintenance, permet de rapprocher les différents départements de clients dédiés au contrôle de la production, à la qualité, à la logistique, à l’ingénierie des moyens, à la chaîne d’approvisionnement, etc. Cela permet par exemple d’éliminer les temps d’arrêts des équipements et d’améliorer l’efficience du site. 

 
Qu’est-ce que la RCM et en quoi influence-t-elle les coûts d’exploitation d’une entreprise ?
 

La RCM (Reliability Centered Maintenance) est une méthode appliquée par Actemium qui permet de déterminer l’approche de la maintenance la plus efficace.

Cette méthode implique l’analyse détaillée des failles sur les équipements critiques de l’usine. Elles sont évaluées afin de déterminer la viabilité de tâches de maintenance spécifiques et leur possibilité réelle d’éliminer les pannes. L’analyse RCM permet ensuite d’établir un plan de maintenance optimisé et rentable.

 
Qu’est-ce que la maintenance prédictive ?
 

La maintenance prédictive permet de réviser les équipements en fonction de leur condition réelle d’utilisation. L’analyse des données provenant du process (surveillance des vibrations, imagerie thermique, consommation d’énergie…) permet d’établir l’état de détérioration d’un système et la probabilité d’une panne. Les interventions sur les équipements peuvent donc être prévues uniquement lorsqu’elles sont nécessaires.

 
&nbp;