Smart Process
14/02/2018

Une nouvelle saison de l’incubateur Total Usine 4.0

Total et ses partenaires ont lancé le 5 janvier 2018 une nouvelle saison de l’incubateur « Usine 4.0 » autour de la thématique HSE.

 

Dans le cadre de son incubateur Plant 4.0 (1er incubateur de start-up multicorporate autour de l’« usine 4.0 » dans le monde), Total et ses partenaires, New AREVA, Air Liquide, Eiffage, Solvay et VINCI Energies lancent un nouvel appel à candidatures sur la thématique HSE.

 

En juin 2017, la deuxième édition de l’incubateur Plant 4.0 était lancée sur le thème de l’IoT. En octobre, 5 start-up étaient sélectionnées (Aloxy, Disruptive Technologies, Distran, Orelia et Remedial Performances) https://www.total.com/en/news/start-up-and-big-companies-join-forces-innovate.

 

Depuis 2 mois, ces 5 start-up sont accompagnées par Impulse Partners (spécialiste en accélération de start-up dans les domaines de l’énergie et de l’industrie). Elles sont aussi en cours de discussion avec les différents partenaires pour identifier plus précisément des cas d’usage et tester leur solution (CP de Juin 2017 : https://www.solvay.com/en/media/press_releases/20170627-Incubateur.html).

 

Aujourd’hui, Total et ses partenaires lancent un nouvel appel à candidatures cette fois-ci sur la thématique HSE et plus précisément sur 3 domaines :

  • La protection du personnel terrain (Equipements de protection intelligents, géolocalisation, …);
  • L’aide à l’analyse/enquête d’incidents ;
  • Les outils d’aide en HSE (habilitation sécurité, sociétal, interface homme/machine…).

 

L’appel à candidatures a été lancé au niveau international le 5 janvier 2018 et se clôturera le 11 mars 2018. (Lien de la page de candidature : http://www.plant4-0-startup-incubator.com/ )

Un comité de sélection se déroulera fin mars 2017. Les start-ups sélectionnées seront ensuite accompagnées pendant plusieurs mois.

 

Les mutations digitales et technologiques contribuent à installer un environnement plus performant tant au niveau des équipements que des méthodes. La digitalisation de processus complexes permet un gain de temps contribuant à une exploitation plus qualitative des données du métier HSE (Mesure en temps réel des paramètres de qualité d’air, mesure de constantes vitales, géolocalisation permettant la protection lors de l’émergence de dangers).

 

Cette démarche d’open innovation vise à détecter les start-ups qui répondent aux besoins opérationnels des métiers, grâce à des solutions de mesures industrielles suffisamment matures. Elle permet aux start-ups d’expérimenter directement auprès de leurs clients potentiels leur technologie, produit ou service. Ces jeunes pousses bénéficieront de la mise en relation et de l’expertise des partenaires industriels de l’incubateur, et de leurs écosystèmes de start-up, ainsi que l’accompagnement d’un incubateur spécialisé.

Share Facebook Twitter LinkedIn LinkedIn