SYMBIO accélère son industrialisation. Actemium, FIDEC Thermic et CITINEA les accompagne dans cette aventure

Détenue à parts égales par FAURECIA et MICHELIN, SYMBIO, dont l’ambition est de devenir un leader mondial de la mobilité hydrogène, conçoit, produit et commercialise des systèmes hydrogène pour véhicules légers et commerciaux, bus et camions, ainsi que pour divers autres formats de véhicules électriques. Acteur majeur de la mobilité zéro émission, Symbio accélère son industrialisation : une usine pilote est en activité à Vénissieux. Une usine de grande capacité ouvrira fin 2023 à Saint-Fons. Symbio prévoit en effet de produire au moins 200 000 systèmes hydrogène par an en 2030.

Sur le site de Vénissieux, SYMBIO a confié au groupement VINCI composé de CITINEA, FIDEC Thermic et Actemium Lyon Process & Réalisations, la création d’alvéoles permettant le test des prototypes de piles à hydrogène pour tous types de véhicules.

Au-delà de l’enjeux technique, le réel challenge était de créer et mettre en service les premières alvéoles en seulement 2 mois.

CITINEA, entreprise de VINCI Construction avait en charge :

  • La construction de la structure des alvéoles,
  • La coordination des différents lots du groupement,
  • Le suivi et la gestion du lot tuyauterie.

Actemium Lyon Process & Réalisations a mis en place :

  • Le système de distribution courant fort,
  • La détection incendie & gaz,
  • La partie contrôle-commande de la boucle d’eau de refroidissement,
  • Les équipements terminaux des alvéoles,
  • Le système de dissipation d’énergie,
  • Les équipements VDI et la vidéosurveillance,
  • Le contrôle-commande de la boucle d’eau de refroidissement, dont le développement et la mise en service de l’automatisme ont été réalisé par Actemium Lyon Hydro.

FIDEC Thermic, entreprise du Réseau Froid de VINCI Energies a dimensionné et installé le système de refroidissement du rejet de chaleur lié au process de test des piles à hydrogène comportant :

  • La mise en place de deux aéro-refroidisseurs secs (drycoolers),
  • La création des réseaux hydrauliques en inox avec échangeurs et ballon tampon,
  • La mise en place de hottes d’extractions avec système de ventilation ATEX.

Compte tenu de l’évolution rapide du développement des bancs de test, Actemium Lyon Process & Réalisations a dû, en cours de projet, réaliser une nouvelle étude de la distribution et de la réinjection de l’installation.

Grâce à la synergie des entreprises et à l’implication de chacun, le groupement a su respecter le délai très ambitieux du client, tout en gérant les imprévus.

Trois mois après le début du chantier, l’ensemble des alvéoles sont en fonctionnement tout en assurant notre objectif commun de zéro accident.